et de 150 miles sur 1000 , la saison est bel et bien lancée !

Certes, cette première épreuve s’est courue en double ( deux sur le bateau ) mais cela permet quand même au skipper et à son bateau de valider officiellement des miles nautiques pour la qualification à la fameuse minitransat mi-septembre.

Petit rappel sur les conditions pour se qualifier à la minitransat :

– Totaliser 1000 miles en course (solitaire ou en double )

– Réaliser 1000 miles hors course (parcours qualificatif prédéfini en solitaire, sans assistance, sans escale – sauf cas météo majeur – )

– Inscription à temps ( possibilité d’être sur liste d’attente car les places sont limitées … )

Bizuth parmi les bizuth

DCIM100MEDIA

C’était une grande première à beaucoup de niveaux : première course sur le circuit mini 6.50 mais également premières heures de navigation sur le bateau. Ce fut donc une découverte totale.

On commence tout d’abord avec un départ massif avec 65 bateaux mort de faim pour ce premier rendez-vous de la saison, ça m’a rappelé de bons souvenirs ! Un départ correct donc, la suite, un peu plus compliquée avec un déficit de vitesse sur quasiment toutes les allures, un mauvais choix de voiles sur les allures portantes. Il ne faut pas se faire d’illusion, le métier doit rentrer en faisant des heures et des miles, il n’y a pas de secret pour s’approprier un nouveau support aussi spécifique que le mini 6.50

Un petit tour de Groix et une longue descente direction Pornichet entre Quiberon, Houat, Hoedic et Belle-île dans un vent mollissant jusqu’à disparaître totalement … A une heure du matin nous étions à 3 miles de l’arrivée ( 5 km )… nous franchissant finalement la ligne d’arrivée à 7 h du matin, une nuit dans la pétole comme on dit, sympa pour une première, inoubliable !

Petit echantillon de l’intérieur, on commence tout doucement.

La saison est bel et bien lancée avec pleins de belles expériences en perspective. Merci de votre fidélité.

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments

comments